3 questions à Isabelle Drezen, Directrice associée de Capucine Agency - Capucine Agency
8260
post-template-default,single,single-post,postid-8260,single-format-standard,eltd-core-1.0,woly-ver-1.0,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,eltd-mimic-ajax,eltd-grid-1200,eltd-blog-installed,eltd-main-style1,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-down-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,eltd-,eltd-header-standard-disable-transparency,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Blog

3 questions à Isabelle Drezen, Directrice associée de Capucine Agency

Qui sommes-nous ?

Régulièrement au travers de ce blog, Capucine Agency donnera la parole aux professionnels de la communication d’aujourd’hui afin qu’ils partagent leurs conseils, leurs expériences et qu’ils répondent à vos interrogations.

Pour ce premier volet de notre rubrique « 3 questions à » nous avons décidé de laisser la parole à Isabelle Drezen, la Directrice associée de Capucine Agency afin de vous dévoiler les coulisses, les motivations et les ambitions qui se cachent derrière la création de cette nouvelle agence 360 sur Monaco.

 

Pourquoi « Capucine » ?

Isabelle Drezen : « Capucine c’est une fleur rouge, orangée en référence à la Principauté de Monaco. C’est également un prénom féminin qui représente assez bien l’équipe de l’agence. Tout la pousse vers les autres, vers le monde ou vers le public. Capucine ne laisse personne indifférent… n’est-ce pas cela le propre de la communication ?

Capucine est passionnée vers l’ailleurs. Elle cherche à se dépasser, à aller au-delà de ses limites, de ses habitudes. C’est exactement notre manière de travailler au sein de l’agence. Issus de l’édition, du journalisme et de l’imprimerie, nous avons su voir l’évolution technologique de la communication et prendre ce virage digital au bon moment.

Capucine voit souvent en grand, son idéal étant illimité. Sa fantaisie et son côté original font d’elle une personne très appréciée. Coquette, fine, élégante… c’est un femme plein de charme et de vie. C’est la définition de notre Capucine ! »

 

Pourquoi créer une nouvelle agence de communication ?

ID : « Nous sommes arrivés aujourd’hui à une phase charnière de la communication. La mutation vers la communication digitale, l’e-marketing nécessitent de plus en plus de pôles d’expertise différents et représente une kyrielle de métiers neufs. Or toutes les entreprises ne sont pas des startups branchées au fait des dernières inventions du Web2.0 , et aujourd’hui les chefs d’entreprises des TPE et PME ne sont pas tous formés à ces récentes techniques. Avec Capucine Agency nous avons de plus en plus souvent affaire à des chefs d’entreprises conscients des enjeux d’une bonne communication digitale mais qui jouent les Mac Gyver en bricolant comme ils le peuvent les outils du web.

C’est en arpentant au quotidien ce tissu économique composé de petites et moyennes entreprises, quelque soit le secteur d’activité, que nous avons fait le constat de la nécessité d’un coach en communication pour ces profils. À force de prodiguer nos conseils « amicalement » à ces clients, l’idée à germer de créer officiellement notre propre structure à l’automne 2015. En effet, externaliser sa communication en faisant appel à une agence extérieure est le meilleur choix possible pour augmenter sa visibilité et améliorer son image. C’est ainsi qu’est née Capucine Agency au mois de septembre 2016.

L’agence n’est pas uniquement consacrée au webmarketing. Nous souhaitions intégrer nos différents savoir-faire et faire profiter nos clients de nos expériences respectives. Ainsi, en fonction de la problématique rencontrée, nous pouvons orienter notre clients sur différents leviers de communication. Notre leitmotiv étant avant tout de lui définir une stratégie. »

 

Quelles sont les particularités de Capucine Agency face à la concurrence ?

ID : « Notre ADN journalistique : nous savons écrire et raconter des histoires ! Notre réseau : 25 ans de métier, une vie associative riche… on connaît un peu de monde ! Notre connaissance de la régie publicitaire : nous savons « vendre » et acheter des espaces sur les médias. »

No Comments

Leave a Reply